Le projet Français Parlé en Interaction et Enseignement

Les objectifs du projet

Ce projet exploratoire cherche d'une part à expérimenter comment une base de données de langue parlée en interaction peut devenir une ressource pour l'enseignement de la langue, et d'autre part à proposer des modèles d'utilisation pré-organisés pour la découverte et l'apprentissage de l'interaction dans des situations naturelles.
L'originalité du projet repose sur l'utilisation d'interactions naturelles pour enseigner le français "tel qu'il est parlé" à des apprenants sans contact avec cette langue dans leur vie quotidienne. Il envisage les besoins des apprenants tant dans leurs études universitaires que dans leur vie quotidienne. Il s'oriente majoritairement vers les aspects interactionnels, plus difficiles à appréhender dans le cadre de l'enseignement, en dehors de l'expérience effective de la rencontre avec des francophones.
Les enseignants relèvent en effet des difficultés récurrentes dans les échanges quotidiens des étudiants étrangers, par exemple la compétence référencée "Prendre part à une conversation" où l'apprenant ne sait finalement pas comment s'y prendre pour intervenir dans un groupe et reste donc à l'écart sans parvenir à s'intégrer. De la même manière, les échanges quotidiens font souvent appel à des implicites reposant sur des savoirs culturels partagés et déroutent un étudiant non natif qui s'accroche au sens (littéral) des mots qui n'est pas toujours un recours.
Parallèlement à l’utilisation de cette base de données comme outil complémentaire à la formation des étudiants en Français, ce projet vise aussi à créer une ressource pour la formation des formateurs.

Le projet est transversal entre la linguistique interactionnelle avec le laboratoire lyonnais ICAR et le Français Langue Etrangère (FLE) avec deux partenaires: l'ISPEF à Lyon et le Centre de langues et de littérature, et le département de français de Lund en Suède.
Il s'inscrira par ailleurs dans un petit réseau de collaborations internationales avec des collègues de départements de Langues et Littératures françaises à l'étranger qui ont exprimé leur motivation pour collaborer (département de langue et civilisation française de Hanoï, département de langue et civilisation de l'université de Trento, Marian Carty à l’université Cumbria (Londres) et Rixuan Xu, Université des langues étrangères de Dalian (Chine)).
Ces collaborations permettront de travailler avec des spécialistes sur le terrain, praticiens de l'enseignement du FLE pour des apprenants de différentes langues maternelles. Cette diversité sera un atout pour la fiabilité des propositions. Elle sera intégrée dans la présentation finale des résultats dans CLAPI.

Le projet s'appuiera sur la définition des compétences langagières du cadre européen commun de référence pour les langues. Les objectifs du projet, les corpus oraux utilisés et les résultats obtenus seront accessibles en ligne et largement diffusés au réseau des enseignants du français pour faciliter les contributions.
A partir des retours sur cette première exploration, les partenaires envisagent de déposer un projet de plus grande ampleur (type ANR).

Méthodologie

A partir du Cadre européen commun de référence (Conseil de l'Europe, 2001) pour les langues qui décrit les six niveaux de compétences langagières, les équipes sélectionneront un niveau, puis un jeu de descripteurs de compétences dans le niveau choisi dont il s'agira de donner une version multimodale et de le documenter.
Chaque item de cette compétence sera illustré par de courtes séquences multimédia extraites des corpus de CLAPI, correspondant à des situations interactionnelles différentes, à des échanges d'une complexité variable mais qui réalisent cet item.
Les linguistes enrichiront les exemples par une analyse fine de ses séquences qui documentera aussi bien le référentiel et la catégorie sélectionnée du point de vue de l'enseignement des langues que la dimension linguistique et interactionnelle.
Ce travail se fera en collaboration étroite avec les enseignants sur le terrain et l'équipe de CLAPI.

 

Journée d'étude 19 Mai : Mise à disposition de corpus de langue parlée en interaction pour l'enseignement du français

Salle F08 - ENS de Lyon, 9h30 - 17h45

Dans le cadre du projet FPIE (Français Parlé en Interaction et Enseignement, Université Lyon 2), le laboratoire ICAR organise une rencontre sur l'utilisation des corpus de langue parlée en interaction et des bases de données pour l'enseignement du français et des disciplines de linguistique française

Visioconférence du 20 Juin 2013, 15h30 - 17h

CECR, grille d'évaluation des niveaux

Le désaccord dans le CECR

Les désaccords dans Clapi

Première Visioconférence le 6 Mai 2013 - 15h30 17h30

Agenda, Site WEB, Corpus Kiwi, Organisation des deux équipes

Visioconférence du 15 Mai 2014 - Mise au point sur les deux communications du Workshop et la présentation des extraits - Modalités pratiques du Workshop

Visioconférence du 4 Avril 2014 - Analyse fine de l'extrait Besançon, l'analyse interactionnelle et l'analyse des enseignants à partir de la transcription de 7 étudiants de différents niveaux - Mise au point Workshop

Visioconférence du 24 février 2014 - Présentation du mémoire de Simone Morehed sur le désaccord à partir de l'extrait magret - Discussion des analyses par les deux équipes

Visioconférence du 3 février 2014 : Présentation des résultats par les enseignants et éléments d'analyse à partir des niveaux du CECR

Visioconférence du 13 décembre 2013 : Planning d'exploitation des sessions des étudiants 13h - 14h

Mise en place d'un planning pour exploiter les tests passés par les étudiants en  Novembre 2013 sur les 4 extraits vidéo de Clapi

Visioconférence 21 Octobre 10h-12h : Préparer les modalités de présentation des extraits de clapi déjà sélectionnés aux étudiants

S'abonner à clapi-fpie RSS